Depuis mars 2020, la pandémie au virus COVID 19 oblige les États à prendre des mesures drastiques pour enrayer cette épidémie très contagieuse et qui peut être mortelle. À Saint-Alyre, Institution et communauté ont appliqué au mieux les décisions gouvernementales. Si les classes et le restaurant ont été fermés dès le 13 mars 2020, la Maison continue de vivre : les enseignants découvrent l’enseignement à distance et gardent le lien pédagogique et relationnel avec leurs élèves ; l’établissement a régulièrement organisé une garderie susceptible de recevoir les enfants de personnels soignants, de membres des forces de l’ordre, de la sécurité civile ; l’équipe de direction est présente et réactive au quotidien. Les personnels volontaires n’ont jamais fait défaut pour assurer l’accueil des enfants et nombre de familles ont manifesté leur soutien aux enseignants et à tous ceux qui organisent les réponses aux besoins (de garderie, de matériel informatique, de soutien aux familles et aux élèves en distanciel…).

La remise en route de l’Institution a montré, là encore, la disponibilité et la cohésion des diverses équipes. Le mois de mai 2020 a été consacré à l’élaboration et à l’adaptation du protocole sanitaire à nos espaces ; puis à partir du 18 mai la reprise s’est effectuée progressivement ; d’abord à l’école et aux classes post-bac (accueillies en demi-groupes). Le 22 juin tous les élèves étaient à nouveau en classe, et Saint-Alyre avait été centre de concours pour les étudiants des prépa HEC.

Malgré la crise sanitaire, les résultats aux examens et concours sont restés excellents ; selon les secteurs, le taux de réussite se situe entre 90,7 et 98,4%, avec des mentions … comme s’il en pleuvait. La revue Challenges place pour la seconde fois notre établissement dans les meilleures prépa (18ème place au classement national) pour ceux qui visent le Top 15 des Écoles de Commerce.

 

L’été a été calme, les gros travaux ayant été suspendus, ou retardés par les circonstances. À noter l’arrivée de deux chevaux mis en pension dans la propriété par l’Association SOS Cheval qui vient en aide aux animaux maltraités : ils nous aident à entretenir la butte du Calvaire. Cette opération a été plébiscitée par les élèves et les parents !

 

La rentrée 2020 s’est effectuée en classes entières avec 2240 élèves. Les listes d’attente continuent à s’allonger en 2021, beaucoup de classes accueillent un effectif égal voire supérieur à 35 élèves – ces normes sont édictées par le Ministère et relayées par les rectorats. L’Internat s’est ouvert aux étudiants post-bac et a vu l’arrivée de 12 jeunes dont 9 issus des classes prépa.

 

En novembre 2020, première communion, profession de foi et confirmation ont eu lieu à la Cathédrale (en deux fois pour la Profession de Foi). Et les nouvelles restrictions sanitaires ont obligé à mettre en place un enseignement hybride au Lycée Général : 50% de temps en présentiel, 50% en distanciel, avec mise à disposition pour qui le souhaite de PC portables. Le retour en classes entières s’est effectué la deuxième quinzaine de janvier 2021.

 

En décembre 2021 la direction diocésaine de l’Enseignement catholique nous a octroyé l’ouverture d’une sixième classe de 6ème ; son effectif était complet en 48 heures étant donné les listes d’attente. Cela pose le problème de plus en plus urgent des locaux : comment agrandir des espaces déjà surexploités, et faire face à d’énormes contraintes liées au POS ?

Le 11 mars dernier, les lycéens de 1ère et terminale et les étudiants du post-bac ont pu accéder au Food-Truck installé provisoirement sur la terrasse du Self, avant des travaux plus conséquents dans et autour du « Préau marron ».

 

Nous sommes pour le moment en vacances de Printemps, la dernière semaine de cours s’étant effectuée en distanciel pour tous les élèves.

 

Jusqu’à présent l’Institution a été épargnée par la pandémie. Quelques cas de contaminations isolés, sans fermeture de classe. Mais il importe de rester vigilant…

 

Comment, au cours de ces mois difficiles, ne pas rendre grâces devant tant de réactivité, tant de richesse humaine, de disponibilité mises en musique par notre directeur et son équipe. Saint-Alyre reste un lieu vivant, attentif aux jeunes qui lui sont confiés.

 

Et la communauté ?

Nous sommes 8 religieuses. Sr Élisabeth de la Trinité, notre doyenne, la seule à Saint-Joseph où les visites sont strictement règlementées ; les rendez-vous peu nombreux sont assumés par Sr Marie-Bénédicte et Sr S. Pierre. Sr Marie-André a toujours un œil attentif (et la main verte) sur le jardin. Sr St Dominique, Sr St Bernard, Sr St Jean-Baptiste (très active en paroisse). Sr St Augustin qui espère suivre sa saison à Amélie-les-Bains et revoir l’Espagne cet été. Sr S. Pierre et Sr Marie-Bénédicte, soutiens et liens sûrs avec l’Institution. Mails, téléphone, courrier nous permettent de rester en lien avec famille, anciens, amis…

 

En suivant les Annales :

 

2 décembre 2019 : décès subit de Sr Madeleine du Christ. Elle était avec nous la veille tout à fait normalement… Difficile de dire notre sidération. À ses obsèques, une assistance nombreuse, dans le souvenir de Sr Marie de l’Incarnation (décédée le lendemain de Noël 2018).

 

Mars 2020 : nous subissons le confinement imposé par le gouvernement. Nous avons la chance d’avoir des locaux spacieux, le jardin et le Calvaire à notre disposition. Sr Marie-Bénédicte (prieure depuis juillet 2019) est notre lien avec l’extérieur. SODEXO nous a prêté un congélateur … et laissé gracieusement les provisions prévues pour les rationnaires. Une Semaine-Sainte, des fêtes de Pâques aux Églises fermées. En communauté chacune profite des ressources mises à sa disposition (livres, TV, réseaux sociaux…) et du silence de la Maison. Nous passons cet épisode sans avoir reçu la visite du virus, mais notre moyenne d’âge nous oblige à la vigilance.

 

Été 2020 : le virus n’a pas dit son dernier mot, il est recommandé de rester en France pour les vacances et de réduire les déplacements. Si nous ne pouvons aller en famille, les familles passent et viennent à nous.

 

Le 5 septembre 2020, Sr Anne-Marie Oziol s’éteint à la Maison Saint-Joseph après un long mois dans une unité spécifique où elle bénéficie de soins palliatifs, très bien entourée médicalement et humainement par le personnel. Aux dernières visites de sa famille et des sœurs, elle semblait encore nous reconnaître.

Le 6 novembre Sr St Jean-Baptiste est testée positive au Coronavirus. Les autres sœurs sont dont « cas contacts » et soumises à un isolement plus strict (repas pris dans les chambres) avec le moins de contacts possible. Notre espace jardin reste sauveur !

 

Le 9 novembre, c’est au tour de Sr Marie-André et de Sr St Augustin d’être à leur tour testées positives mais asymptomatiques. Enfin le 21 tous les tests pratiqués en communauté sont négatifs, les mesures sont allégées, nous prenons de nouveau nos repas ensemble en respectant les règles de distanciation.

 

En février 2021 les premières doses de vaccin nous sont administrées ; en avril toutes ont reçu au moins la première injection. Avec des précautions nous espérons comme nos contemporains aller vers une vie plus normale, tout en étant bien conscientes d’avoir été relativement épargnées.