Le 1er trimestre – voire semestre ! – de l’année scolaire touche à sa fin. Cadres, enseignants et élèves (2 140 : chiffre jamais atteint à Saint-Alyre !) ont trouvé leurs marques, après un été voué aux divers chantiers, moins conséquents cette année que les années précédentes…

Le plus visible est la disparition de l’appentis de la « Cour des poules » (cour inférieure de la cour intérieure), qui a servi comme cuisine du Monitorat, puis de réfectoire de 4ème Division. Cela donne un résultat très réussi, avec une perspective plus aérée.

Le Laboratoire de Chimie – inauguré en 1956 à l’occasion des 50 ans de direction de Mère Marie de Saint-Paul, (et resté « dans son jus » depuis !) a été rajeuni.

D’autres multiples travaux, qui font partie d’un programme pluriannuel de mise aux normes de sécurité et d’accessibilité, s’effectuent normalement : sas, portes coupe-feu, rénovation des installations électriques, création d’une voie-pompiers qui va de la Tiretaine au jardin de la communauté.

Et, au plan purement pédagogique, la fin de l’équipement des classes en vidéo-projecteurs : toutes en sont désormais dotées.

La communauté a célébré le 29 septembre les Noces d’Or de Profession de Sr St Jean-Baptiste Meunier ; une journée festive a rassemblé de nombreux collaborateurs (anciens et actuels) de notre sœur, et des jeunes qu’elle a côtoyés en les préparant à la Profession de Foi, à la Confirmation ; un bon groupe était également présent en uniforme scout. Une messe célébrée par plusieurs prêtres – de la Paroisse, amis de Sr St JB…- a été suivie d’un « verre de l’amitié » au restaurant scolaire. Et le lendemain, au cours de la messe dominicale à ND du Port, c’est la Paroisse – dont elle est une inlassable cheville ouvrière – qui lui disait sa reconnaissance pour sa présence dans les multiples services et manifestations tout au long de l’année.

Les 8 sœurs présentes à Saint-Alyre ont repris services, bénévolat, présence auprès des jeunes de tous âges. Nos trois aînées résidentes de l’EHPAD St Joseph font l’admiration d’un personnel très attentif en vivant sans se plaindre les contraintes du grand âge, et nous les visitons, autant que nous le pouvons – pour le moment, à une fréquence de deux visites par semaine.

DES NOUVELLES D’ANCIEN(NE)S :

L’Amicale de Paris célèbrera rituellement « le 8 décembre » par une messe à Saint-Eustache le lundi 10 suivie d’un repas partagé – voir le site.

A cette occasion sa présidente, Marie-Catherine RAHON-POISSON, nous donne des nouvelles de ses trois filles :

Marie-Véronique est avocate au Barreau de Nanterre,

Marie-Gabrielle a suivi en Italie son mari, militaire détaché de l’OTAN.

Bénédicte, secrétaire de l’Amicale de Paris, achève sa thèse en histoire du Droit.

Le Bureau de l’Amicale de Clermont s’est réuni le 19 novembre afin de prévoir les activités de 2019, de toiletter le fichier (adresses postales et adresses mail…).

Nous ne saurions trop recommander le site de Saint-Alyre ; tenu très à jour, il vous fait entrer dans le vif du quotidien de l’Institution (dans laquelle, comme le disait naguère la publicité des Galeries Lafayette, « il se passe toujours quelque chose » !).